L'avocat : auxiliaire de justice

Soumis à une déontologie exigeante, l’Avocat exerce avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité, dans le respect des termes de son serment.

Le texte de l’article 1.3 du règlement intérieur national gouvernant la profession d’avocat précise que les principes essentiels de la profession guident le comportement de l’avocat en toutes circonstances.

S’il doit faire preuve, dans l’exercice de ses fonctions, des qualités ci-dessus énumérées, il doit respecter en outre, dans cet exercice, les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Enfin doit faire preuve, à l’égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

Pour autant, si l’avocat s’attache à obtenir pour son client le résultat souhaité par ce dernier, la décision finale, en contentieux, appartient à la juridiction saisie de la demande en justice.